Quels déchets mettre dans son lombricomposteur ?

Vos vers de compost sont installés pour le lombricompostage ? Il est temps de les nourrir avec les meilleurs aliments pour qu’ils produisent un engrais de qualité !

Suivez notre guide sur Eco-Worms pour savoir quels déchets mettre dans votre lombricomposteur.

Comment bien nourrir mes vers de compost ?

Avant d’entrer dans le détail des aliments à donner à vos vers de compost, faisons un point sur les notions et méthodes à connaître pour bien utiliser votre lombricomposteur au quotidien.

Où placer les déchets dans le lombricomposteur ?

Votre lombricomposteur comporte plusieurs plateaux sur un bac à jus conique. A l’installation, vous avez disposé une litière sur le plateau du haut (les autres sont restés vides) puis réparti vos vers dessus. Vos déchets doivent toujours être placés dans les plateaux où vos vers se sont installés. Vous n’aurez qu’à ouvrir le couvercle et disposer la nourriture par-dessus les vers, sur le premier plateau d’abord, puis les autres lorsqu’ils auront migré sur ceux du bas (ceci peut prendre plusieurs mois).

Nourrir régulièrement les vers de compost

Tout comme pour les humains, il est préférable de nourrir régulièrement vos vers. N’en donnez pas trop à la fois. La quantité de nourriture devra augmenter progressivement, puisque la population va grandir jusqu’à se stabiliser dans les plateaux.

Il n’est pas indispensable de les nourrir chaque jour : une à deux fois par semaine suffit. Vous n’avez pas non plus besoin d’attendre que les vers aient tout mangé avant d’en remettre.

Découper les déchets en petits morceaux

Plus les déchets seront coupés finement (moins de 2 cm d’épaisseur), plus ils seront dégradés rapidement par les vers. Découper les aliments en morceaux permet aussi d’éviter une fermentation, néfaste pour les vers.

Respecter l’équilibre matière carbonée et azotée

L’un des paramètres les plus importants à considérer quand vous nourrissez vos vers, c’est de respecter l’équilibre entre matières carbonées et azotées.

       Les matières azotées : les aliments que vous allez le plus mettre dans votre lombricomposteur sont les déchets organiques, comme les déchets de cuisine type épluchures de fruits et légumes, coquilles d’oeufs, très riches en azote ;

       Les matières carbonées : en plus des déchets verts, il faut ajouter du carbone type papier et carton humide, marc de café et sachets de thé pour enrichir le lombricompost.

 

Vérifier l’humidité du lombricomposteur

L’intérieur du bac doit toujours rester humide, c’est pourquoi il est important de placer du carbone mouillé à l’installation. Il n’y aura normalement jamais besoin d’arroser, car il ne faut pas noyer les vers, mais de temps à autre, nous conseillons de vérifier l’humidité dans les bacs.

Vérifier la température du lombricomposteur

Le lombricomposteur peut être positionné à l’extérieur dans un jardin, comme à l’intérieur dans une cuisine d’appartement. Néanmoins, l’idéal est de choisir un endroit frais et protégé du soleil direct, où le climat sera tempéré.

Nous rappelons que, contrairement au composteur classique de jardin, l’intérieur des bacs ne doit pas monter en température. Une grosse chaleur pourrait tuer vos vers. Veillez donc de temps à autre à vérifier la température dans les différents plateaux.

Les fruits et légumes à mettre dans le lombricomposteur

Les végétaux tels que les épluchures de fruits et légumes sont l’azote à mettre dans votre lombricomposteur. Attention, certains sont néfastes pour le lombricompost. Ci-dessous la liste essentielle pour nourrir vos vers comme il se doit.

Les fruits et légumes en général

De manière générale, les fruits et légumes, avec leurs peaux, sont très appréciés des vers de compost. On pense notamment aux fruits rouges, pomme, poire, salade, kiwi, céleri, fenouil, poireau, haricots, concombre, carotte, radis...

L’idéal est de les avoir découpés avant de les disposer dans les bacs. Pensez également à les recouvrir de carton ou papier afin d’éviter une invasion de mouches.

L’artichaut, l’asperge et l’avocat

Certains végétaux sont très difficiles à manger pour les vers. C’est notamment le cas de l’artichaut, l’asperge et l’avocat. De manière générale, il vaut mieux les éviter, ou alors les découper en morceaux très fins et les mélanger à d’autres déchets de cuisine ou quelques papiers et cartons.

De plus, pour l’avocat, prenez soin d’enlever le noyau. Il est très long à se décomposer et les vers n’en viennent pas à bout.

L’ananas

Bien qu’il n’y ait aucun souci avec le fruit et les épluchures de l’ananas, évitez de mettre les feuilles dans le système. Elles sont très dures donc difficiles à manger pour les vers.

La banane (et peau de banane)

Aucun souci pour le fruit et la peau de banane tant que le tout est bien découpé. L’ajout de cartons et de papiers peut aider les vers à bien tout dévorer.

Les cucurbitacées (melon, pastèque, courge, courgette, potiron, tomate…)

Faites très attention aux cucurbitacées (melon, pastèque, courge, courgette, potiron, tomate et autres) qui sont un cas spécifique.

Si l’on peut mettre dans le lombricomposteur le fruit comme la peau en petits bouts, il faut éviter les graines qui peuvent germer dans le bac, au milieu de vos vers.

Les pommes de terre

Pour le cas pomme de terre et patate douce, il faut en mettre le moins possible et bien découpées. Les peaux et patates entières peuvent pourrir et risquent de générer des odeurs.

Les agrumes

Citron, orange et pamplemousse sont des fruits exotiques très acides et irritants pour les vers. De plus, ils possèdent des vertus antiseptiques. A éviter totalement.

L’ail, l’oignon, l'échalote et la rhubarbe

Si on recommande souvent de donner de l’ail aux animaux en prévention de maladies, c’est parce qu’ils sont des vermifuges naturels. De même pour l’oignon, l’échalote et la rhubarbe. Il est donc sage de ne pas du tout en mettre dans votre lombricomposteur.

Les coquilles de noix et noisettes

Les vers peuvent ingérer les fruits à coques type noix ou noisettes tant qu’ils sont broyés très finement.

Les produits d’origine animale à mettre dans le lombricomposteur

Si les végétaux apportent de l’azote pour le compost, que penser des produits laitiers, des viandes et poissons ? Faut-il en mettre dans le lombricomposteur ou pas ?

Produits laitiers : lait, yaourt et fromage

Les produits laitiers sont une horreur pour les vers : vermifuges, nid à parasites, mauvaises odeurs… De manière générale, évitez-les.

A la limite, quelques rares croûtes de fromages sont envisageables.

Viande et poisson

A éviter. Les os se décomposent très lentement, les viandes et poissons sont malodorants et attirent les nuisibles.

Déjections animales et litière

On pourrait croire que les déjections animales et le fumier sont un ingrédient essentiel, mais ce cas n’est pas valable pour le lombricompostage. C’est au contraire la meilleure manière d’attirer les mouches et les mauvaises odeurs. Sans compter que vous risquez de faire monter votre lombricompost en température et de propager des maladies. Évitez également la litière de vos animaux.

Ongles et cheveux

Les ongles et les cheveux de l’homme sont tout à fait biodégradables et peuvent être mis dans un lombricomposteur. Attention à ne pas laisser de vernis ou produits chimiques, cependant.

Les autres déchets de la cuisine à mettre dans le lombricomposteur

Plats en sauce, féculents, coquilles d’oeufs… Votre poubelle de cuisine se remplit de bien d’autres choses. Mais seraient-ils utiles au compostage ?

Féculents : pain, farine, pâtes et riz

Vous pouvez mettre ce type d’aliment dans les bacs, mais en petites quantités. Le pain est préféré humide et le riz pas trop compact.

Coquilles d’oeufs

Excellent élément pour équilibrer le pH du compost, la coquille d'œuf réduit l’acidité du milieu tout en apportant du calcium. Elle doit être écrasée, pilée voire broyée au mixer avant d’être disposée pour le compostage.

Marc de café et Sachets de thé

Découpez les filtres de café, jetez le marc et les sachets de thé : c’est une excellente matière carbonée au même titre que le papier et le carton. Ils se décomposent très facilement dans le système.

Déchets gras et sauces

Là non plus, ce ne sont pas les meilleurs alliés de vos vers. Ils n’aiment pas le gras et les sauces (épices, vinaigre) peuvent être toxiques.

Les déchets domestiques carbonés à mettre dans le lombricomposteur

Maintenant que vous avez l’azote, il va falloir ajouter le carbone. Les déchets non alimentaires font l’affaire, mais attention : certains sont à éviter.

Carton, papier et sopalin

C’est la meilleure matière carbonée à ajouter au système afin d’équilibrer le duo azote / carbone. Le carton, papier, sopalin mais aussi les rouleaux de papiers toilette et boîtes à oeufs sont idéals pour enrichir le lombricompost. Ils permettent également une bonne aération du substrat.

Attention cependant à ne pas nourrir vos vers avec des papiers colorés type livre ou magazine, qui contiennent du produit chimique.

Les matières non biodégradables

Verre et plastique sont à proscrire, puisqu’ils ne peuvent se décomposer et sont toxiques pour les vers.

Fleurs, feuilles de plantes d’intérieur

Si elle n’a pas été traitée chimiquement, une plante d’intérieur, fraîche ou fanée, peut alimenter le lombricompost. Pensez à découper les feuilles.

Les déchets verts de jardin à mettre dans le lombricomposteur

Certains déchets verts peuvent enrichir votre compost. Mais tout n’est pas à prendre. Préférez bien souvent les jeter dans votre composteur de jardin.

Feuilles mortes

En petite quantité, les feuilles mortes peuvent s’avérer utiles car elles contiennent du carbone. Vous pouvez en glisser quelques unes de temps en temps.

Tontes de gazon

A éviter. La tonte de gazon a tendance à moisir, donc à chauffer, ce qui est fatal pour les vers. De plus, vous risquez de semer des graines dans le compost.

Orties et plantes aromatiques

Les orties découpées sont un bon aliment, mais prenez garde aux plantes aromatiques. Certaines, comme le thym, sont des vermifuges.

Un problème avec votre lombricomposteur ?

Vous avez quelques petites inquiétudes ou rencontrez des problèmes avec le lombricompostage ? Il y a de fortes chances pour que ce soit lié à la nourriture que vous leur apportez. Eco-Worms vous livre ses solutions pour un lombricompostage réussi.

Pensez tout de même à laisser le robinet ouvert et de placer un contenant au-dessous.

Je peux partir en vacances si j’ai un lombricomposteur ?

Pas de problème. Vos vers peuvent survivre jusqu’à 6 semaines sans apport de nourriture. Ils mangeront ce que vous leur aurez donné avant de partir en vacances.

Les vers risquent-ils de s’échapper du bac et envahir mon jardin ?

Les vers restent là où ils se sentent bien. Autrement dit, si vous trouvez des vers à l’extérieur de l’appareil, c’est qu’il y a quelque chose qui ne leur plait pas (un déchet non approprié ou un mauvais équilibre carbone et azote).

Si vous les nourrissez correctement, ils ne s’échapperont jamais du bac. De toute manière, ils ne survivraient pas longtemps dehors, vu qu’il n’y a pas l’équilibre alimentaire qu’il leur faut.

Je rencontre un problème d’odeur avec mon lombricomposteur

Normalement, le lombricompostage ne produit pas d’odeur car les déchets sont très vite absorbés par les habitants. En plongeant le nez dans le bac, vous aurez sans doute une légère odeur d’humus et de forêt.

Une mauvaise odeur est signe d’un dysfonctionnement : vous avez probablement donné une trop grande quantité de nourriture à vos vers. Ils n’ont pas eu le temps de tout absorber et les déchets ont fini par fermenter, voire attirer des nuisibles tels que des mouches. Ceci peut chauffer votre terre, ce qui est dangereux pour les vers.

Attention à les nourrir régulièrement, modérément, et à découper les déchets pour rendre l’ingestion plus facile. Pour remédier à ce problème d’odeur, ajoutez beaucoup de papiers et de cartons, remuez le plateau supérieur pour aérer et accélérer le processus de décomposition. Puis cessez d’alimenter les vers pendant plusieurs jours.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de vous offrir la meilleure expérience